Pathologie de l'Épaule

Luxation acromioclaviculaire

L’épaule est reliée au reste du corps par l’articulation acromioclaviculaire qui est le siège de contrainte importante. Elle peut donc être lésée de façon traumatique, c’est la luxation acromioclaviculaire.

ISCO Arrow Down
Image

L’articulation acromioclaviculaire est un élément essentiel de stabilité de l’épaule. Située entre l’acromion et la clavicule, cette petite articulation est très peu mobile mais supporte une charge importante. Il s’agit de la seule articulation permettant de relier l’épaule et le membre supérieur au reste du corps.

Grace à son complexe ligamentaire, elle retient le bras comme un cintre sur un porte manteau. Lors d’un traumatisme direct sur le moignon de l’épaule, le complexe ligamentaire peut être rompu : il s’agit d’une disjonction/luxation acromioclaviculaire.

Quels sont les signes ?

Dans cette pathologie, c’est le complexe ligamentaire qui peut être plus ou moins atteint et c’est donc le bras qui tombe et qui n’est plus relié au reste du corps par des surfaces osseuses.

Quelles sont les options thérapeutiques ?

En fonction de l’atteinte ligamentaire, mais également de votre demande physique, nous pourrons discuter entre :

  • Un traitement non chirurgical permettant au corps de cicatriser et de s’habituer à cette nouvelle anatomie.
  • Un traitement chirurgical permettant de reconstruire les ligaments sous arthroscopie afin de raccrocher le membre supérieur sur la clavicule tel un cintre sur un porte manteau.

Quelles sont les suites post-opératoires ?

Dans tous les cas, les suites comportent 6 semaine d’immobilisation suivies d’une rééducation d’environ 3 mois.