Pathologie de l'Épaule

Tendinopathie du long biceps

Le biceps, comme son nom l’indique, est un muscle comprenant 2 tendons dont l'un s’insère dans l’articulation : c’est le long biceps.

ISCO Arrow Down
Image

Le long biceps est un tendon qui n’a pas de fonction propre au niveau de l’épaule, il sort de l’articulation dans une gouttière. Il existe différent niveaux lésionnels possibles :

  • A son insertion, surtout chez le sportif de type lanceur (baseball), c’est ce qu’on appelle les SLAP lésion. Ce sont sont des désinsertions partielles du tendon.
  • A la sortie de l’articulation, où ce tendon vient frotter dans la gouttière à chaque mouvement. A force de frottement, celui-ci peut s’inflammer, voire se bloquer dans la gouttière.

Quels sont les signes ?

Cette pathologie se manifeste par des douleurs irradiant au niveau du bras. Ces douleurs s’expriment au début uniquement lors de l’utilisation du bras, puis au repos allant jusqu’à des réveils nocturnes, les activités faites pendant la journée se payant la nuit.
Une sensation de blocage peut également être ressentie lors de l’élévation de l’épaule.

Quelles sont les options thérapeutiques ?

  • Traitement non chirurgical : La prise en charge de cette pathologie commence toujours par un traitement médical et réeducatif de l’épaule permettant dans la majorité des cas de diminuer, voire de faire disparaître les douleurs. Il associe des antidouleurs, des anti-inflammatoires, des infiltrations intra-articulaires et des séances de rééducation. Si ce traitement permet de supprimer les douleurs, il n’en supprime pas la cause et il n’est absolument pas surprenant de voir revenir une symptomatologie au niveau de l’épaule.
  • Traitement chirurgical : L’alternative est une prise en charge chirurgicale sous arthroscopie où le tendon du long biceps va être libéré. Ce tendon sera refixé ou non, ce qui n’amène pas de changement sur la fonction de l’épaule. La seule différence réside dans l’apparition d’une boule dans le bras, appelée signe de Popeye, du fait de la ressemblance des muscles avec le personnage.

Quelles sont les suites post-opératoires ?

  • Immobilisation : Les suites opératoires sont sans particularité et ne nécessitent qu’une immobilisation relative et de la rééducation.
  • Reprise du sport : elle est possible vers la 6e semaine.
  • Reprise du travail : elle est propre à chaque patient et sera fonction de la motivation allant de 4 semaines à 3 mois.