Pathologie de l'Épaule

Tendinopathie non rompue de la coiffe des rotateurs

La coiffe des rotateurs désigne l’ensemble des tendons et muscles qui permettent d’actionner l'épaule.

ISCO Arrow Down
Image

La zone de fragilité de la coiffe des rotateurs se situe au niveau des tendons qui se trouvent dans un environnement hostile, coincés entre la tête de l’humérus (en bas) et l’acromion (en haut).

Cet acromion peut être plus ou moins volumineux entraînant alors des frottements anormaux sur la nappe tendineuse de la coiffe des rotateurs. Schématiquement, c’est comme si une vielle porte venait à frotter le parquet de façon répétitive. Elle finit par s’abîmer de la même manière que les tendons.

Ces frottements répétés entraînent une inflammation de la coiffe des rotateurs et de l’espace de glissement, c’est ce qu’on appelle la tendinopathie non rompue (anciennement tendinite) de la coiffe des rotateurs .

Quels sont les signes ?

Cette pathologie se manifeste par des douleurs irradiant au niveau du bras. Ces douleurs s’expriment au début uniquement lors de l’utilisation du bras, puis au repos allant jusqu’à des réveils nocturnes, les activités faites pendant la journée se payant la nuit. Un blocage peut également être ressenti lors de l’élévation de l’épaule.

Quelles sont les options thérapeutiques ?

  • Traitement non chirurgical : La prise en charge de cette pathologie commence toujours par un traitement médical et rééducatif de l’épaule permettant dans la majorité des cas de diminuer, voire de faire disparaître les douleurs. Il associe des antidouleurs, des anti-inflammatoires, des infiltrations intra-articulaires et des séances de rééducations. Si ce traitement permet de supprimer les douleurs, il n’en supprime pas la cause et il n’est absolument pas surprenant de voir revenir une symptomatologie au niveau de l’épaule.
  • Traitement chirurgical : En cas d’échec de ce traitement médical, une prise en charge chirurgicale sous arthroscopie consistera à réaliser une acromioplastie décompressive permettant de redonner de l’espace à la coiffe. Dans notre exemple, cela correspondrait à raboter la porte afin qu’elle ne frotte plus le sol.

Quelles sont les suites post-opératoires ?

Les suites opératoires sont sans particularité et ne nécessitent qu’une immobilisation relative et de la rééducation.